Logiciels libres

Parce que nous aspirons à vivre dans un monde de coopération plutôt que de compétition, nous avons choisi de développer nos sites sous licence libre, avec des logiciels libres.

Un logiciel libre, c’est quoi ?

Un logiciel libre est un logiciel qui peut être utilisé, modifié, dupliqué et diffusé par chacun. Il s’oppose à la logique du logiciel breveté dont l’utilisation et la modification sont soumises à de nombreuses restrictions (la plupart du temps budgétaires).

Ça veut dire quoi pour nos clients ?

Cela signifie qu’à partir du moment où ils sont finalisés, l’ensemble des sites et logiciels développés par C-real, peuvent être modifiés, dupliqués et partagés par ses clients [1]. Le code qui le constitue n’est pas crypté, ce qui facilite sa modification.

Mais la philosophie du logiciel libre ne s’arrête pas là : pour élaborer ses sites, C-real s’appuie et distribue d’autres logiciels libres, notamment le CMS Spip. Ce type de logiciel, composant le cœur des sites développés par C-real est façonné par une importante communauté de développeurs qui met en commun les améliorations et avancés technologiques.

Par ailleurs, l’ensemble de nos sites internet sont hébergés sur une plateforme administrée via des logiciels libres [2].

Pourquoi c’est mieux pour notre petit business ?

Ensemble, on va plus loin, plus rapidement. En mettant en commun les multiples évolutions du système, les centaines de personnes contribuent au développement d’un logiciel tout en s’épargnant de travailler aux tâches déjà effectuées par leurs pairs. Les failles de sécurité sont corrigées d’autant plus rapidement, ce qui permet de mettre à disposition des logiciels plus sûrs.

Pourquoi c’est mieux pour nos clients ?

Nos clients aussi sont libres. Libres de soulever le capot pour comprendre comment leur site fonctionne. Libres de recycler ou de faire évoluer leur site vers d’autres finalités, libres de nous quitter (même si les ruptures pincent toujours les cœurs) pour se diriger vers d’autres acteurs de la communauté de développeurs maîtrisant un logiciel partagé.

Pourquoi c’est mieux pour la société ?

Choisir d’utiliser des logiciels libres, c’est aussi un engagement. Un engagement à soutenir et promouvoir une logique de partage et de transparence. La logique informatique a depuis quelques années colonisé le temps, l’espace et l’attention de beaucoup de citoyens. Elle se prépare aujourd’hui à coloniser nos corps.

Dans ce contexte, promouvoir les logiciels libres permet de créer des habitudes, incitant les utilisateurs à se soucier de la manière dont sont constitués les logiciels qui rythment notre vie. Cela permet à une communauté de plus en plus sensibilisée aux risques informatiques d’entretenir un droit de regard sur la manière dont sont conçus les programmes qui nous entourent.

Ainsi, contrairement aux utilisateurs de Windows et d’Apple, les utilisateurs de GNU Linux utilisent un système non-intrusif, c’est-à-dire qui n’exploite pas leurs données personnelles. Le succès de ce type de solution pourrait influencer les éditeurs de logiciels propriétaires. Microsoft et Apple seraient, en effet, encouragés à déverrouiller leurs systèmes d’exploitation respectifs.

C’est l’inverse qui s’observe dans le monde des smartphones où l’absence d’alternatives libres à Android et iOS offre toute la liberté à Google et Apple d’imposer leur vision en matière d’exploitation des données utilisateurs ou de logique mercantile par l’intermédiaire de "Stores" où de nombreux services sont monnayés. Pire, le manque de diversité et l’opacité de ces systèmes facilitent l’exploitation de failles de sécurité par des logiciels espions tels que Pegasus qu’un trop petit nombre de développeurs sont capables de colmater.

Adopter un logiciel libre favorise donc la lutte contre l’exploitation illégitime de nos données, contre la marchandisation de l’environnement digital, et pour l’amélioration de la sécurité de l’écosystème informatique.

Existe-t-il des contraintes ?

Les conditions de diffusions de sites développés par C-real sont soumises à peu de contraintes. Concrètement, chez C-real, les 3 parties composant un site sont régies par des licences différentes :

  • Le système de gestion de contenu (CMS) qui constitue le cœur de votre site est distribué sous licence libre GPL, cela signifie que vous êtes libre de le diffuser sous la même licence à condition d’en citer les auteurs. En savoir plus
  • La surcouche (ou squelette) élaborée par C-real pour donner à votre site l’aspect spécifique de votre site. Il est distribué sous licence CC BY-NC 4.0, cela signifie que vous êtes libre de le diffuser sous la même licence à condition d’en citer les auteurs et de ne pas en faire un usage commercial. En savoir plus
  • La base de données qui contient l’ensemble des contenus du site vous appartient. Vous pouvez l’exploiter sous la licence de votre choix.

Notes

[1à condition toutefois que son utilisation ne soit pas commerciale

[2En l’occurence Debian GNU/Linux